#Pessahpour173familles

  Avant l’épidémie... depuis l’épidémie... Les chiffres dramatiques de l'association en cette veille de Pessah... -173 familles sans ressources alimentaires-104 factures (électricité, eau, chauffage, charges, loyer) impayés-74 familles se retrouvent menacés d’expulsion si elles ne règlent pas leurs factures -42 personnes sont littéralement à la rue, sans logement fixe. Oui, en ce moment même

Participez à la Mitsva de Matanot Laevyonim en ligne

154 familles nous ont appelé pendant le confinement. La plus frappante : Deborah, Mickael 45 ans et leurs 3 enfants se sont retrouvés du jour au lendemain dans la rue ! Ils ont perdu leur travail pendant le confinement. La semaine dernière, un huissier et un policier sont venus chez eux saisir l’ensemble de

Donnez le Mahatsit Hashékel en ligne

Avant Pourim, acquittez-vous dès maintenant de la Mitsva du "Mahatsit Hashékel" en ligne. Cette Tsédaka servira à soutenir l'ensemble de nos familles pauvres dans le besoin.Pour réalisez cette Mitsva, cliquez sur l'un des bandeaux ci-dessous. Donnez maintenant 7€ ou 28 shékels pour chaque membre de la famille (même les enfants en bas-âge) ainsi

Réservez vos Kapparot en ligne

  Nous sommes à quelques jours de Yom Kippour, n'oubliez pas d'accomplir la Mitsva des Kapparot (expiation symbolique de nos fautes) pour votre famille et vos proches qui ne peuvent l’accomplir.Le montant symbolique fixé, est de 18 euros par personne (le chiffre 18  correspond à la valeur numérique du mot ‘’Hay’’ : La Vie).Pour commander

Témoignage de Léa, ancienne donatrice

#ENSEMBLE #POURUNVRAIROCHHACHANA L'épidémie de Covid-19 a bouleversé le quotidien de nombreuses familles. À ce jour, en Israel, des familles entières croulent sous les dettes et se retrouvent dans l'incapacité de régler leurs factures (électricités, eau, logement etc...).Léa, mère de trois enfants, nous livre son nouveau quotidien (voir vidéo). Ancienne donatrice de l'association, elle vivait une vie confortable, ne manquait

AIDE D’URGENCE CORONAVIRUS

L'épidémie est très difficile à vivre, pour ces familles que nous aidons depuis quelques années, déjà en grande difficulté financière.  Elles ont déjà en temps normal, un faible état de santé en raison des logements insalubres et des conditions d'hygiènes quasi inexistantes. La crise sanitaire, vient qu'augmenter une situation déjà dramatique.   La

Urgent : Un mariage après l’épidémie !

Dans trois semaines, un jeune couple se mariera avec l'aide d'Hachem, en Israel. Les familles qui sont en France ne peuvent pas venir, le mariage sera assez simple... mais notre jeune kala, perdue sans ses parents se doit de se préparer pour arriver dignement sous la Houppa.  Vivant déjà très justement,

CORONAVIRUS ON NE LÂCHE RIEN !

Même en période de crise, Pour l'Amour Du bien achète et livre les courses aux familles nécessiteuses en Israel ! Des milliers de familles en Israel sont en train de TOUT PERDRE : Licenciements, plus d'emplois, plus de ressources financières pour se loger et se nourrir quotidiennement. Ils ont PEUR ! Depuis

URGENCE CORONAVIRUS PESSAH

C'EST VRAIMENT URGENT !Nous savons à quel point la situation est difficile pour chacun d'entre nous. Mais sachez que pour les familles pauvres, c'est un véritable drame qui s'abat sur eux. Voici le type d’appels qui s’enchaînent toutes les heures : « Je suis veuve avec 6 enfants, j’enchaîne 2 boulots pour

Réalisez la Mitsva Du « Zékhèr LéMa’hatsit HaShékkel »

À la veille de Pourim, il est de coutume pour chaque juif, de donner une somme d'argent à la Tsédaka en souvenir du Demi-Shékkel, qui était versé annuellement au trésor du Temple pendant le mois de Adar.  Chaque pièce doit correspondre à la moitié de la monnaie de référence du pays (par exemple

Top