Même çà, c’est pour le bien ?

positifLa tension était à son comble. L’extermination de tout le
peuple juif était en question. Les décrets devenaient de
plus en plus insoutenables. Qui d’autre que ”Nahoum Ich
Gam Zo” pouvait représenter le Peuple d’Israël devant
l’Empereur romain.Un coffre rempli de diamants et de pierres précieuses lui
fut remis afin de trouver grâce à ses yeux et surtout d’annuler
ses terribles décrets.Nahoum Ich Gam Zo était le maitre de Rabbi Akiva , sa devise :
« Gam zo létova : même cela, c’est pour le bien ! ».Combien cette phrase allait lui être utile ………..
Sur le chemin, le Tsadik s’arrêta dans une auberge tenue par
des personnes peu recommandables. Il monta dans sa chambre,
et posa le très précieux coffret sur la table au vu et au su de
tout le monde.
Quelle imprudence, quelle négligence !Comment pouvait-il prendre un tel risque ?
Pendant la nuit, les aubergistes, qui avaient remarqué le coffre,
pénétrèrent dans sa chambre et découvrirent le trésor. Ils le
méprisèrent pour son manque d’attention, et pour se moquer
de lui, placèrent de la paille et de la terre dans le coffre.

Au matin, Nahoum ressentit que le coffre avait bougé de sa place.
Il l’ouvrit et découvrit à la place des diamants et pierres précieuses,
de la paille et de la terre !
Récoltés avec énormément d’efforts auprès de tout le peuple,
l’évènement dépassait de loin une très lourde perte financière.
Il s’agissait ici de la survie pure et simple du Peuple Juif tout entier.

Quelle erreur stupide, comment avait-il pu laisser le coffre sans
surveillance, pourquoi avoir choisi une auberge si peu
recommandable ?

A la découverte de son erreur, Nahoum Ich Gam Zo, aurait
dû se cogner la tête contre le mur, maudire les voleurs, s’accuser
de tout les maux, désespérer, fuir au loin et ne jamais tenter de
se retrouver devant les siens…

Mais nous avons affaire ici, à un Tsadik exceptionnel d’une stature
peu commune avec une Emouna immense. Les pierres précieuses
avaient été remplacées par de la terre, et il dit
« Gam Zo létova ! – Même cela est pour le bien ».

J’ai été irresponsable, négligent, inconscient, d’accord
c’est vrai, mais si Hachem ne l’avait pas voulu, la chose
ne se serait jamais produite.
On comprend ici que, même si nous sommes parfois irresponsables,
négligents etc., rien n’arrive sans que ce soit la volonté d’Hachem.
Nahoum continua donc son chemin en direction de Rome avec
son coffre… rempli de terre !
On annonça à l’empereur qu’un envoyé des juifs était venu lui
amener un présent. L’empereur demanda à ouvrir le coffre.
A la vue de ce qui s’y trouvait, il rentra dans une colère noire
et ordonna l’extermination immédiate de tous les juifs.

Nahoum allait-il comprendre enfin combien son attitude était absurde ?
Sa légèreté allait maintenant se transformer en cauchemar pour lui
et pour les siens.
Allait-il enfin se frapper la tête contre le mur ? Culpabiliser ?
S’arracher les cheveux ? Rentrer dans le désespoir ?

La réponse est NON !! C’est Hachem qui a permis que le contenu du
coffre soit dérobé, si de nouveaux décrets devaient s’abattre sur le
Peuple d’Israël, ce serait encore la volonté d’Hachem, et il continua
de répéter « Gam Zo Letova ! – Même cela, c’est pour le Bien ! ».

Quel bien peut-il y avoir ? Le peuple juif allait bel et bien être massacré…….

Mais la Emouna est véritablement créatrice de miracles : un des
ministres présent lors de la scène (Eliyahou Anavi en personne),
déclara à l’Empereur :

– « Attendez, votre majesté, il est possible que cette terre soit la même
qu’utilisa l’ancêtre des juifs, Abraham. Il s’en était servi pour
combattre ses adversaires et elle est miraculeuse. Lorsqu’on la
lance contre ses ennemis, elle se transforme en lances et en épées ».

La chose plut à l’Empereur qui se chargea d’envoyer ses guerriers
contre un pays qu’il n’arrivait pas à vaincre. La terre fit son effet
et ses armées conquirent finalement le pays.
Une récompense de taille fut offerte à Nahoum. On le fit pénétrer
dans les trésors du Roi et des diamants d’une valeur largement
supérieure à celles qu’il aurait dû apporter à l’Empereur
lui furent remis.
On le reconduisit avec tous les honneurs.

L’épreuve de la Emouna, est de loin la pire de toutes, car à
ce moment-là, tu ne sais plus où tu en es, ni qui tu es. Il est
fondamental de comprendre que chaque épreuve est envoyée
par le Maître du monde, qui est à l’origine de tout, même de nos
erreurs et de nos manques.

Cette épreuve, Nahoum la passa haut la main, il ne se laissa pas
perturber, même s’il était quelque part responsable de cette
situation. La véritable Emouna est de dire que :
– « même si je suis à l’origine du problème, rien n’aurait pu se
dérouler si Hachem ne l’avait pas autorisé ».

Les erreurs, nous en faisons tous, mais nous n’arrivons pas à
croire que ces erreurs, rétroactivement sont voulues par Hachem.
C’est vrai, je dois tout faire pour réussir ma vie de famille et mon
travail du mieux possible. Mais est-ce de ma faute si malgré tous
les efforts fournis, le travail sort complètement contraire à ma volonté ?!

Je dois donc, malgré tout, me renforcer à être dans la Simha, car
le plus grand manque d’Emouna, c’est de ne pas être
satisfait de son sort.

En fait, je dois apprendre à développer une Emouna « aveugle ».
C’est pour cela Chers Amis, que vous devez vous renforcer dans la
Emouna quoiqu’il arrive, quelques soient les événements et les
épreuves, et ce, même si vous êtes à l’origine du problème,
tout en prenant sur vous d’être plus prudent, plus attentionné.

Votre sort, votre chance, votre destin est entièrement voulu et décidé
par Hachem. C’est Lui qui gère votre vie, vos problèmes, vos réussites
et vos échecs. Lorsque vous échouez, vous ne devez pas vous en
vouloir, ni développer un sentiment de culpabilité. Si vous réussissez,
vous ne devez y voir que la main d’Hachem et ne pas faire dépendre
votre succès ni de vos capacités ni de votre valeur ou de votre intelligence.

C’est la raison pour laquelle, que celui qui veut servir sincèrement
Hachem est soumis à l’épreuve de la Emouna. Et comme l’enseigne
Rabbi Nahman (Sefer Hamidot, Techouva, A76) : Quand une personne
commence à rentrer dans les voies d’Hachem, Il lui dit :

– « Je sais que ton désir et ta volonté sont de Me servir, mais quelle
assurance ai-je que demain tu ne m’abandonneras pas ? Ce que tu
dois faire plutôt, c’est de commencer à M’aimer simplement, en
accomplissant Mes Mitzvots, même si tu ne comprends pas l’intelligence
qui s’y trouve. Sers-Moi simplement, sans sophistication. En faisant
cela un certain temps, J’aurai confiance en toi ».

De là nous comprenons qu’Hachem veut d’abord nous
tester avant de nous révéler sa présence.

Une des plus terribles épreuves de la Emouna se situe envers les
hommes. Comment arriver à croire que celui ou celle qui me fait du
mal, c’est D… qui l’aurait voulu. Non, c’est lui, c’est lui qui me fait du
mal ! Impossible de croire que cela aussi vienne  de D… !

Croire que D… dirige ma vie reste malgré tout accessible, mais croire
que celui ou celle qui m’a fait du mal provient aussi de D…, non
ca c’est impossible!

Et pourtant, rien ne peut se passer dans ce monde sans Sa volonté.
C’est Lui qui décide tout, qui manœuvre tout, qui organise tout.

Ceux qui m’entourent ainsi que mes propres erreurs sont l’expression
de Sa seule décision et je dois prier de toutes mes forces pour arriver
à intérioriser une telle notion.

Gam Zo Letova !!

A très bientôt.

Hag Sameah et Shabat Chalom !

Yaël

Laisser un commentaire

Top